navigationmenu

mardi 16 décembre 2014

Décembre sans gluten : suite et fin // Putting an end to gluten-free December

Hola amigos! (ceci représente à peu près tout ce que je sais dire en espagnol...)

Quelques nouvelles de mon mois de décembre sans gluten, que j'espérais meilleures que la semaine dernière, en vain. J'ai essayé de partir sur de nouvelles bases, mais il a bien fallu manger le méga paquet de pâtes qu'on avait au frigo, et il m'a nourri durant pas moins de 4 repas (dont un hier, c'est donc fichu pour cette semaine aussi). De toute façon, le reste de la semaine s'est avéré riche en gluten également : pain, biscottes le matin, cake salé, quiche et surtout marathon de biscuits de Noël ce weekend...

N'ayant toujours pas reçu ma commande Amazon (et dire que je pensais offrir un beau livre sur le pain sans gluten à mon frère pour Noël... Raté!...), je ne me sens pas d'expérimenter en total freestyle la boulange gluten-free, d'autant plus que je n'ai ni le temps, ni l'énergie pour ça. Ou pour la cuisine en général d'ailleurs... Entre les restes à finir et le manque de temps (que ce soit en journée à cause du boulot ou le soir à cause des sorties qui ont été assez nombreuses ce mois-ci -pas moins de quatre concerts au programme!- et qui contribuent grandement à mon état de fatigue...), je fais souvent au plus simple et j'avoue avoir du mal à me creuser les méninges pour imaginer des repas sans gluten (et autant vous dire que pour mes favoris de décembre, ça va être le vide intersidéral...).

C'est donc avec regret que j'annonce la fin de mon mois sans gluten, après deux semaines de ratés. Mais je n'ai pas dit mon dernier mot, et j'espère bien réitérer l'expérience en 2015 avec plus de succès!

Je profite également de ce post pour vous annoncer que le blog prendra un peu de vacances à la fin de la semaine, pour une durée de quinze jours j'espère, mais peut-être pour plus longtemps, vu qu'un déplacement professionnel se profile en janvier, ce qui me laissera probablement dans l'impossibilité de poster (ou en tout cas de poster des recettes, car je n'en ai plus qu'une d'avance, que je n'ai absolument pas prévu d'en tester de nouvelles cette semaine, ni la semaine prochaine, ni pendant mes vacances de Noël, et que ça ne sera pas possible une fois en déplacement... J'ai quand même quelques idées de DIY en tête que j'espère réaliser!)

Il y aura encore une recette vendredi (shootée en deux-deux la semaine dernière, et j'ai failli l'oublier donc pour un peu j'abandonnais le blog dès ce soir!...), et si vous attendiez une recette de fête, vous risquez d'être déçu car il n'y en aura pas sur ce blog. En effet, a Noël, c'est ma grand-mère qui est en charge du repas du réveillon, ma tante de la bûche, et moi je ne fais que mettre les pieds sous la table et boire du champagne.

Je vous laisse avec cette chanson de The Dø, que j'ai vus en live ce mois-ci (et wahou, qu'est ce que c'était bien!) qui est bien l'un des rares trucs qui me file la pêche en ce moment (ça et mes cours de zumba, mais je peux décemment pas vous mettre une vidéo de moi en train de gesticuler comme une démente hein...) Bisous et portez vous bien!


Hi folks! Just a quick word to say that, sadly, I'm giving up on GF December... It is too complicated for me this month to try to imagine GF meals. I still haven't received the book I ordered about GF bread (and I planned to give it to my brother for Christmas... well, next year maybe...) and I don't want to try bread making without a guide. As for cooking in general, I had to deal with too many leftovers and too little time (and too much tiredness), so I went for the quickest and easiest route and didn't take time to plan gluten-free meals.

However, I want to try this experiment again in 2015, hopefully with more success!

Also, I'm announcing that the blog will be on vacation from the end of the week, for 2 weeks only I hope, but maybe more since I may have professional obligations in January that will prevent me from blogging (about food, at least. I'll try to post a few DIYs though). There's still one recipe coming on Friday (I almost forgot I had shot it in a snap last week, so I was about to go on blog vacation tonight!) and if you expect a Chrsitmass-y recipe, you'll be disappointed, I'm sorry. I won't be posting any holidays recipes because I never cook them, since my grandmother is always in charge of the Christmas feast (and my aunt of the dessert). So I look forward to another year of enjoying the food my loved ones prepared and to drinking lots of champagne!

I leave you with a song that keeps me very energized at the moment (and which is almost the only thing to keep me energized actually, with my zumba classes but I can't decently post a video of me dancing like crazy on latino sounds, right?...). Have a good day and take care!

vendredi 12 décembre 2014

A la soupe! : minestrone d'hiver // Soup Friday : winter minestrone

J'ai un problème avec les légumes. Je les aime tous, sans (presqu'aucune) exception. Et je les aime beaucoup, très très beaucoup même.

En quoi est-ce un problème, vous demandez-vous sans doute. Eh bien c'en est un quand je vais au marché, et surtout quand je n'y suis pas allée depuis longtemps. Je perds la raison à la vue de tous ces beaux végétaux étalés sous mes yeux et j'ai envie de tous les ramener chez moi et de les cuisiner avec amour (#psychopathe)

Parfois, j'arrive à refréner mon enthousiasme. Mais pas toujours. Donc il arrive plus que régulièrement que j'embarque des kilos de légumes chez moi, sans avoir réfléchi en amont à la manière dont j'allais les utiliser. Et inévitablement, il arrive un moment où je dois tous les cuisiner au plus vite si je ne veux pas qu'ils prennent racine dans mon frigo.

J'ai trois solutions de ninja pour ces moments là. Solution n°1 : le congélateur. Bon, c'est une fausse solution, car elle ne fait que déplacer le problème, puisqu'au bout d'un moment mon mini congélo se retrouve plein et je dois alors partir en croisade pour le vider. C'est là qu'interviennent les solutions n°2 et n°3 : la quiche aux restes (copyright ma maman ;)) et le minestrone à ma façon (aka la soupe à tout).

Avant de porter l'appellation "minestrone" (qui est clairement plus sympa que "soupe aux légumes du fond du frigo avec des lentilles et des pâtes et un peu tout ce que j'ai d'autre sous la main"), cette recette a d'abord été inspirée par une soupe dégustée dans le tout premier resto végétarien où j'ai mis les pieds, il y a des années de ça : La Faim des Haricots, à Toulouse. Je crois même qu'on y a mangé deux fois en un weekend tellement c'était bon! Ce resto servait donc une soupe aux légumes de saison, agrémentée de lentilles et de grosses pâtes type "coudes rayés", et j'ai donc conservé cette base pour mon minestrone. Et à la "vraie" recette de minestrone (ou en tout cas celle de Jamie Oliver), j'ai gardé l'ajout de tomates pelées, et de vin si j'en ai sous la main (et du parmesan pour le service!)

Je m'excuse par avance des quantités peu précises pour cette recette, puisque vous l'aurez compris, elle est fonction de ce qui se cache au fond de votre frigo/congélateur. Mais le principe est toujours le même : faire revenir à feux doux les légumes les plus aromatiques et les herbes, ajouter du bouillon, des tomates pelées avec leur jus et vos autres légumes, des lentilles (que vous pouvez remplacer par n'importe quelle autre légumineuse, mais les lentilles ont l'avantage de ne pas demander de temps de trempage!), laissez mijoter, et ajouter pâtes et légumes feuillus en fin de cuisson. Dans celle en photo, il y avait : 3 branches de céleri, les feuilles vertes de 3 poireaux, une mini-poignée de fenouil, 3 pommes de terre, 1 artichaut et du poivron (ces deux là ne sont évidemment pas de saison mais il y en avais qui traînaient depuis des lustres au congélo!), des lentilles, et pas de pâtes pour cette fois puisque j'essaie de m'en tenir à un régime sans gluten. A vous de jouer maintenant!



Minestrone d'hiver {vegan, sans soja, sans noix, option sans gluten}
Pour un grande casserole de soupe :
- environ 4 tasses de légumes de saison, coupés en dés de taille moyenne (actuellement : oignon, poireau, fenouil, céleri, carottes, pommes de terre, courge, navet, brocoli, chou fleur, chou romanesco, chou vert, blettes, épinards, etc)
- 2 gousses d'ail, finement tranchées
- herbes au choix (ici persil, romarin et laurier, mais le basilic, la sauge, le thym ou l'origan fonctionnent très bien aussi!)
- 1/2 verre de vin blanc (optionnel)
- 1 boite de tomates pelées au jus
- 1 à 1,5 litre de bouillon de légumes (ou d'eau)
- 1/2 verre de lentilles (ou autre légumineuse, mais pensez bien au temps de trempage!)
- 1 poignée de pâtes (j'ai une préférence pour les coudes rayés, mais utilisez ce que vous avez, même des spaghettis brisés feront l'affaire. Utilisez des pâtes sans gluten ou omettez les pour une version sans gluten)
- 1 cc de concentré de tomates
- 1 pincée de zeste de citron (optionnel)
- vinaigre balsamique
- huile d'olive
- sel, poivre
- pour servir : pesto (attention à bien le choisir vegan si besoin!), parmesan râpé

Dans une grande casserole, faites revenir vos légumes les plus aromatiques (céleri, fenouil, carottes, oignon, poireau, ...) à feu doux avec de l'huile d'olive, l'ail et les herbes. Remuez fréquemment, pendant 15 min. Les légumes doivent ramollir et colorer légèrement.

Versez le vin blanc et le jus des tomates pelées et remuez en grattant bien le fond de la casserole avec une spatule en bois. Laissez s'évaporer légèrement.

Ajoutez le bouillon, les tomates pelées coupées en dés, les autres légumes (courge, navet, pomme de terre, etc, sauf les légumes feuillus qui seront ajoutés en fin de cuisson), le concentré de tomates, les lentilles et le zeste de citron. Poivrez, salez si besoin. Portez à ébullition et laissez mijoter doucement, le temps que tous les légumes soient cuits (environ 30 min pour une cuisson classique, 10 à 12 minutes après rotation de la soupape pour une cuisson à la cocotte minute).

10 minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez les pâtes. Ajoutez vos légumes feuillus (chou frisé, épinards, oseille, cottes de blettes etc) 2 à 3 minutes avant la fin de la cuisson. Pour une préparation à la cocotte-minute, écourtez légèrement le temps de cuisson, ouvrez la cocotte, et rajoutez les pâtes puis les légumes feuillus suivant le même timing.

Versez un trait de vinaigre balsamique dans la soupe. Dégustez tel quel ou avec du pesto, du parmesan râpé, des croûtons, ...



I have a problem with vegetables. I like them all (well, almost), and I like them a lot.

And how could it be a problem, you think? Well, it is one when I go to the farmer's market, and especially when I haven't been in a long time. I get overly excited with the amount of beauties lined in front of me, and I want to take them all with me at home and cook them with love (psycopath alert!)

Sometimes, I manage to curb my enthousiasm. But sometimes I dont. So I bring about a ton of vegetables back home, without having thought about how I'd cook them beforehands. And then comes the moment when I have to cook all the leftovers all at once if I don't want them to rot.

In this moment : I have three solution. Nr 1 is the freezer, which is a fake one since I just fill my frezzer with bags of vegetables until it gets full and I have to empty it. So here come my two other solutions : the leftovers quiche (copyright : my mum), and the minestrone (aka the leftover soup).

Before I called this soup a minestrone (which definitively sounds better than "soup with all the vegetables about to die I had in my fridge/freezer with lentils and pasta and other things I have on hand"), it was inspired by a soup I ate in the first vegetarian restaurant I went in. It was a multi-vegetable soup with lentils and big pasta (lumaconi shape), and I kept this as a base for my recipe. From the real minestrone (or at least, Jamie Oliver's one), I kept the peeled tomatoes and the wine if I have some on hand (and grated parmesan for the service!)

I apologize in advance fot the very unclear ingredient list, but as you got it, this recipe depends on what you have on your fridge. But the basic steps are always the same : sauté the most fragrant vegetables in olive oil, add wine, tomatoes and vegetable broth, your other vegetables, lentils (or any other legume, but the lentils do not need soaking!), pasta, and finally greens. In the soup pictured above, there was 3 celery sticks, the green part of 3 leeks, a small hanful of fennel, 1 dices artichoke and a bit of peppers (currently not in season, but I had them sitting in my freezer for way too long), 3 potatoes, lentils, and no pasta this time since I'm trying to go GF. Now it's your turn!

Winter minestrone {vegan, soy-free, nut-free, GF option}
Yields one big pot of soup :
- 4 cups season vegetables, diced (at the moment : celery, carrots, fenel, leeks, onions, potatoes, cauliflower, broccoli, tunips, winter squas, kale, swisschard, spinach, etc)
- your choice of herbs, fresh or dried (here : parsley, rosemary and bay leaf, but thyme, basil, sage or oregano would work too)
- 2 garlic cloves, thinly sliced
- 1/2 glass white wine (optional)
- 1 can peeled tomatoes
- 1 to 1.5 liter of vegetable broth (or water)
- 1/2 cup lentils (or any other legume, but think about soaking them if needed!)
- 1 big handful of pasta (I like the lumaconi for this recipe, but feel free to use whatever you have on hand, even broken spaghettis would work! Use GF pasta or skip them for a GF version)
- 1 tbsp tomato paste
- 1 pinch lemon zest
- balsamic vinegar
- olive oil
- salt, pepper
- to serve : pesto (be careful to choose vegan pesto if needed), grated parmesan

Heat a couple tablespoons olive oil in a big pot. Add the most fragrant vegetables (carrots, leeks, onion, celery, fennel...), the herbs and the garlic and cook on low heat for 15 minutes, strirring often. The vegetables should soften and brown a little bit.

Add the wine and the juice from the tomato can and scrape the bottom of the pot with a wooden spatula. Let evaporate a bit.

Add broth, the tomatoes previously diced, the remaining vegetables (potatoes, tunips, cauliflower, squash etc, excepted leafy greens), the lentils, the tomato paste and the lemon zest. Saeson with pepper, salt if needed. Bring to a boil and simmer for 30 minutes, or until the vegetables are soft and the lentils cooked. (If using a pressure cooker, cook for 10 to 12 minutes after the steam comes out)

10 min before the end of cooking time, add the pasta. Add leafy greens 2 to  minutes before the end If using a pressure cooker, shorten a bit the cooking time, them open your cooker and add pasta then greens following the same timing

Add a splash of balsamic vinegar and serve hot on its own, or with pesto, grated parmesan, croûtons, ...

mercredi 10 décembre 2014

Champignons à la mélasse de grenade // Mushrooms in a pomegranate molasses sauce


Comme beaucoup de monde sans doute, j'ai découvert la cuisine libanaise avec les falafels. Ou le houmous, je ne sais plus. Ce qui est sûr, c'est que j'ai été rapidement conquise par ces spécialités, et les éloges qu'on me faisait du reste de cette gastronomie me donnait envie d'en savoir plus! Mon homme était lui aussi curieux d'y goûter, d'autant plus qu'un de ses amis est libanais et lui parlait parfois des spécialités de son pays. Alors quand on nous a recommandé un bon resto libanais à Grenoble, nous avons foncé!

Nous avons bien sûr choisi de manger un mezze, pour goûter à un maximum de plats (et faciliter notre choix car tout sur la carte avait l'air délicieux...) Les mets se sont enchaînés, tous plus délicieux les uns que les autres : falafels, houmous, pain pita, cigares au fromages ou à la viande, taboulé ultra frais aux herbes qui m'a réconciliée avec le persil, et... Foies de volaille à la mélasse de grenade.

Aie. Là par contre, il y avait un problème. Je ne suis déjà pas une grande mangeuse de viande, alors les abats, ce n'est clairement pas mon truc. Et particulièrement le foie, dont le goût, la texture, et surtout l'odeur me répugnent (l'odeur du foie qui cuit fait partie de mon top 3 des pires odeurs en cuisine avec l'andouillette et la tartiflette de cantine...)

J'ai tout de même goûté, et grand bien m'en a pris! Non pas pour le foie, car mon avis n'a pas changé suite à la dégustation de ce plat, mais pour la sauce à la mélasse de grenade. Acidulée et sucrée à la fois, c'était un vrai délice. Alors quand j'ai eu l'occasion de passer à l'épicerie Arax à Grenoble, j'ai acheté une bouteille de mélasse et j'ai entrepris de végétaliser cette recette. J'ai d'abord pensé à utiliser du tofu coupé en dés, puis les champignons de Paris se sont imposés à moi, de par leur taille naturellement proche des foies de volaille.

Verdict? C'est la substitution parfaite à mes yeux, et je peux enfin apprécier ce plat sans retenue!


Champignons à la mélasse de grenade {vegan, sans gluten, sans soja, sans noix}
Pour une part :
- une quinzaine de petits champignons de paris
- 1 gousse d'ail
- 3 tiges de persil
- 1/2 cc de cumin en poudre
- 1/2 cc de paprika
- 1/2 cs de mélasse de grenade
- 1 cs d'eau
- huile végétale
- pour servir : coriandre fraîche ou persil

Nettoyez et coupez les champignons en quartiers (utilisez un torchon sec et frottez doucement les champignons pour retirer la terre. Ne les passez pas sous le robinet ou ils se gorgeraient d'eau) Émincez l'ail, hachez le persil.

Faire chauffer un peu d'huile végétale dans une poêle. Ajouter les champignons et les épices et faire revenir quelques minutes à feu vif pour bien faire dorer les champignons.

Ajoutez l'ail et le persil et remuez encore une bonne minute. Ajoutez la mélasse et l'eau, laissez épaissir la sauce quelques secondes.

Servez parsemé de coriandre ou de persil haché, avec du pain pita (ou des crêpes à la farine de pois chiche si vous ne mangez pas de gluten) dans un mezze. Vous pouvez également en faire un plat principal et l'accompagner d'une céréale (ici du riz sauté au poivron et au cumin). Dans ce cas, vous pouvez augmenter les quantités.


As Everyone, probably, I discovered Lebanese food with falafels. Or hummus, I am not quite sure. But what IS sure, is that I was quickly hooked by these two specialities, and all the praise I heard about the rest of this cuisine made me want to know more about it. My bf was as much curious, and maybe even more, since he had a Lebanese friend who was sometimes telling about his country's delicious dishes. So when we were recommended a good Lebanese restaurant, we knew we had to try it!

Of course, we chose to have a mezze, in order to try a biggest number of dishes (and because it was too had to choose only one because everything on the menu looked awesome...). The food arrived, and everything we tasted was more delicious than the previous one : falafels, hummus, pita bread, cheese or meat pastries, a fresh tabouleh that helped me to make up with parsley, and... Chicken livers in pomegranate molasses.

Arf. Houston, we have a problem. I am already not a big meat eater, but giblets are a no-no for me. And especially liver, whose taste, texture, and smell disgust me (the smell of cooking liver counts as one of the worst culinary smells for me...)

I still tried them, and I am happy I did. Not for the liver, which I'll always find disgusting, but for the sauce. sweet and slighlty tard, it was awesome. So when I went into a Middle-Eastern grocery, I bought a bottle of pomegranate molasses and I decided to veganize this recipe. I first thought about using diced tofu, then buttons mushrooms came to my mind. Their size mimicked this of the chicken livers at perfection!

This was the perfect substitution, and now I can fully enjoy this delicious dish!

Mushrooms in a pomegranate molasses sauce {vegan, GF, soy-free, nut-free}
Serves 1 : 
- approx. 15 button mushrooms
- 1 clove garlic
- 3 parsley stems
- 1/2 tsp cumin powder
- 1/2 tsp paprika
- 1/2 tbsp pomegranate molasses
- 1 tbsp water
- vegetable oil
- to serve : chopped fresh cilantro or parsley

Rub your mushrooms with a dry towel to get rid of the sand/dirt on them. Do not use water to clean them or they will soak all of it! Quarter the mushrooms, mince finely the garlic and parsley.

Heat a bit of vegetable oil in a pan and fry the mushrooms with the spices until nicely browned.

Add garlic and parlsey and cook one more minute, stirring often. Pour in the molasses and the water and let the sauce thicken a bit.

Garnish with fresh parsley or cilantro and serve xith pita bread in a mezze (or chickpea flatbread for GF). You could also serve them as a main with grains on the side (here : fried rice with cumin and pepper), but feel free to increase the quantity a little bit in that case.

lundi 8 décembre 2014

Décembre sans gluten : semaine 1 // Gluten-free december : week 1

Ma première semaine sans gluten, en un mot? Échec. Epic fail. Je vous mets ma vidéo de chat préférée pour faire passer la pilule (et puis parce qu'elle illustre tout à fait la situation!)


J'avais pourtant les meilleures intentions du monde, acheté de la farine de riz et de sarrasin et du millet, refait mon stock de riz (j'ai trois types de riz différents dans mon placard actuellement. Moi aime bien le riz!...) et de quinoa en prévision du mois de décembre et puis... J'ai mangé du gluten tous les jours, voilà.

Parce que le weekend dernier, on a accueilli famille et amis à Grenoble pour notre remise des diplômes, qu'on a fait les courses pour un régiment et qu'on se retrouve avec des kilos de restes pas du tout gluten-free au frigo (croque-monsieurs, pâtes, tarte aux fruits, ...) mais que, comme j'aime pas le gaspillage, faut bien les manger.

Parce que je suis allée au resto avec mes parents puis avec mon chef et que je n'ai pas cherché à éviter absolument le gluten dans le premier cas, pas trop eu choix au moment du dessert dans le deuxième (même si oui, j'aurais pu invoquer le prétexte d'un régime sans gluten pour échanger la tarte au citron du menu avec autre chose, MAIS BON SANG COMMENT JE POURRAIS REFUSER UNE PART DE TARTE AU CITRON?! Vous avez bien vu le nom de mon blog? Voilà.)

Parce que j'ai fêté l'anniversaire d'une amie à coup de biscuits apéro, cake salé, bière et gâteaux (si je voulais me la jouer gluten-free, j'aurais pu me limiter aux chips et aux bâtonnets de légumes, mais je l'ai pas fait...).

Parce que j'attends toujours mon bouquin sur le pain sans gluten (merci, Amzon).

Et surtout parce que je n'ai aucune volonté, sans doute. (Attention grosse découverte : ) Manger sans gluten, c'est pas facile. Rien ou presque dans notre société n'est pensé pour ça. Je comprends bien que les gens qui sont intolérants n'ont pas le choix, mais en ce qui me concerne je ne sais pas encore quel est l'impact de ce régime sur ma santé, et honnêtement je n'en attends pas grand chose à part une éventuelle diminution de mon eczéma (qui, de toute façon, peut être dû à 3000 autres facteurs...) donc je ne suis pas sûre d'être bien motivée...

La suite du mois ne va pas être beaucoup mieux (cf le méga paquet de pâtes fraîches dans le frigo, reste d'un repas préparé par le père de ma coloc le weekend dernier, au lieu du menu qu'on avait tout bien prévu, d'où la multiplication des restes) alors je ne sais pas trop quoi faire. Reporter mon mois du gluten-free à janvier? Voire à février, une fois que j'aurais eu mon rendez-vous chez une allergologue? Commencer mon régime maintenant, avec une semaine de moins (et donc trouver une solution alternative pour les pâtes)?

Je suis toujours motivée par l'idée de tester des recettes sans gluten pour le réveillon mais en ce moment j'ai pas beaucoup de temps pour ça, vu que j'ai un projet à terminer avant fin décembre pour le boulot PLUS plein d'autres trucs à penser, comme tout le monde en cette merveilleuse période de Noël (oui oui, je parle bien de la course aux cadeaux. Pour l'instant j'en ai un seul, sur six. Hashtag panique.)

(bon et il y a aussi mon projet de décorer mon appart, dont le stade d'avancement est proche de zéro. Ah, et puis mon éternelle liste de biscuits de Noël que j'espère réaliser chaque année, sans succès jusqu'à présent. Alors si je dois les faire sans gluten en plus, c'est pas gagné. J'ai aussi un colis de Noël à envoyer bientôt et pour l'instant il est prêt uniquement dans ma tête. Oh et j'ai acheté un reflex, j'ai plus qu'à apprendre à m'en servir maintenant. Cher Père Noël, cette année je voudrais des journées de 72 heures, silteplaitmerci!)

Bref, après un intense brainstorming avec moi même (et comme vous l'avez vu ci-dessus, c'est pas toujours facile d'être dans ma tête, tout le monde parle un peu en même temps ^^), j'ai décidé qu'à partir de mmaintenant j'allais essayer de faire au mieux. Enfin au moins pire plutôt. J'ai fait un tableau spécial recettes gluten-free sur Pinterest et j'espère y trouver un peu d'inspiration. (beaucoup sont issues du blog My Darling Lemon Thyme, qui est sans conteste un de mes favoris de tout l'Internet) Et puis si ça ne marche pas, je retenterai le coup en janvier, voilà.

On termine par une autre vidéo de chat, ma favorite-bis, car les vidéos de chat, c'est la vie. (cher Père Noël, je voudrais aussi un chat. Un qui soit bien débile s'il te plaît, c'est eux les meilleurs <3)





My first week of going GF, in a word? Fail. Epic fail. Let's see my favourite cat video to forget about this (and because it illustrates the situation perfectly).


I really wanted it to work though : I had bought buckwheat and rice flour and millet and stocked on rice (I have 3 kinds of rice in my pantry. Thaï, Japanese and basmati. I'm a rice junkie I guess.) and quinoa to be ready for this month. But I ate gluten every. Single. Day.

Because we had friends and family at home the weekend before, so we went grocery shopping and ended up with a fridge full of leftovers, which are absolutely not GF of course (like, fresh pasta, grilled cheese, and raspberry pie). And since I don't like wasting food, they have to be eaten.

Because I went to the restaurant twice, once with my parents and once with my boss, and I didn't really try to avoid gluten the first time, and did not really had the choice the other time (well, ok, I could definitively have said I was going GF to ask for another dessert than the one on the menu, BUT WHO AM I TO REFUSE A SLICE OF LEMON PIE?! Read the name of my blog. Clear enough, right?)

Because I celebrated a friend's birthday, with the help of crackers and savory cakes and OF COURSE birthday cake and beer, all not GF (and, yeah, again, I could have avoided gluten if I ate solely potato chips and vegetable sticks but I just didn't do it).

Because I'm still waiting for my book about gluten-free bread (thank you Amazon).

And mostly because I probably don't have enough strength/motivation for this. Going GF is hard, especially in France, where almost nothing is done for gluten intolerants. I do understand that these people do not have the choice, but, as for me, I am not really sure of what I expect from this diet, excepted maybe that my eczema would decrease (but it can be due to so many other factors that this is absolutely not sure...). So I guess I am not really motivated.

I don't know what to do now. Do I start my GF diet now, one week later than expected? (and then I must find a solution to get rid of the giant package of fresh pasta we still have from a meal cooked by my flatmate's father instead of the one we had planned, hence the massive amount of leftovers in our fridge) Do I forget about this for December and start again in January, or maybe in February, when I have met with an allergist?

I still want to try GF recipes for Christmas but at the moment, I have hardly any time for this, since I have to hand over a project at work before the end of December AND so many other things on my mind, like everyone around Christmas time (Yes, I'm talking about you, Christmas shopping. Until now, I have bough one present, over six. I'm not panicking. Ok, maybe a little bit.)

(And I want to decorate my flat too. Which is not even close to be started. I also have a list of Christmas cookies that I want to bake, as every year, and I still haven't succeed on this one yet, as every year. PLus, the GF factor this year is not making it easier... Oh and I have a Christmas parcel to send, and at the moment it is only ready in my mind. Finally, I bought a DSLR and I have now to learn how to use it. Dear Santa, for Christmas I would like days that last 72 hours pleanseandthankyou!)

Soooo, after a brainstorming session with myself (and as you can see above, this is not always easy to be in my mind, everybody wants to talk all at once ^^), I decided that from now on, I'll do my best. Or my "least worse", actually. I made a Pinterest board with GF recipes and I hope to find inspiration on it (many of them come from the blog My Darling Lemon Thyme, which is one of my favourite out there!). And if I don't make it, I'll try again in January!

Let's end this post on another cat video, my other favourite. Because cat videos = life. (Dear Santa, for Christmas, I'd like a cat too. A stupid one please, they are the best <3)



vendredi 5 décembre 2014

Les passerelles de Monteynard // A hike at Monteynard bridges


Je vous le disais il y a peu, quand j'ai ouvert ce blog, je ne le voulais pas uniquement culinaire. D'ailleurs, si vous regardez bien, en plus des catégories "manger" et "DIY", j'ai aussi une catégorie "voyage" complètement vide (idem pour la catégorie "inspiration"...)

Il est donc grand temps d'inaugurer cette rubrique, et on commence avec un voyage qui n'en est pas vraiment un. En effet, même si on se croirait au Canada sur certaines photos ou sur des falaises au bord d'une mer turquoise sur d'autres, je n'ai pas eu à aller bien loin pour admirer ces magnifiques paysages, puisqu'ils sont situés à 40 minutes de Grenoble! Qui a dit qu'il fallait forcément traverser le monde pour être dépaysé? Bon, je ne vais pas non plus vous faire la leçon sur le fait qu'il faut d'abord regarder autour de soi et cesser de croire que l'herbe est toujours plus verte ailleurs, parce que 1) je veux bien faire le tour du monde quand même, malgré les beaux paysages qui s'offrent à moi dans les Alpes, et 2) je suis pas la mieux placée pour ça, vu qu'il ne s'agit en fait que de ma troisième rando en 4 ans à Grenoble (et encore, les deux autres, c'était deux fois la même...) Mais bon, petit à petit j'y prends goût, c'est l'esprit grenoblois qui me gagne!


Mon homme et moi avons fait cette rando (enfin, à vrai dire il s'agit plutôt d'une balade) il y a un peu plus d'un mois, pour profiter des derniers rayons de soleil, avant que le mauvais temps ne s'empare de Grenoble. Je pense que l'automne est vraiment le meilleur moment pour faire le tour du lac de Monteynard car les arbres ont vraiment des couleurs superbes. Le seul inconvénient c'est que le bateau qui traverse le lac ne circule plus à partir du mois de novembre, ce qui complique un peu la balade. En été, on peut faire le tour de la moitié du lac grâce aux deux passerelles puis revenir au point de départ en bateau (ou inversement), pour une marche de 3 heures environ. Mais on peut très bien se limiter à une seule passerelle et faire l'aller-retour, comme nous avons fait ce jour là. C'est une rando très facile et absolument magnifique que je conseille à tout le monde, sauf peut-être à ceux qui ont le vertige puisque les passerelles sont tous de même situées à 40m au-dessus de l'eau (et même moi je n'étais pas bien rassurée pour tout vous dire!) Bonne balade!


I told you about it a while ago (well, I meant to, but I still haven't translated this article yet...), when I started this blog, I didn't want to tell only about food. If you look at my side bar, you'll see that I have a "food" and a "DIY" category, but also a "travel" one, which is completely empty... (just like the "inspiration" one, too...)


So I was thinking that it was about time to change this, and here's my first article in this category! Well, I have to admit that I cheated a bit, because this is technically not a travel I am going to talk about, since I only had to drive 40 minutes from my hometown to see these wonderful landscapes. No, this is neither Canada nor cliffs near the Mediterranean sea, but the Monteynard lake in the Alps. Who said you needed to cross the seven seas to see beautiful places? But I am not the one to tell you to stop thinking that the grass is greener  across the fence and to explore your surroundings first, because 1) I still want to see the wolrd, no matter what gorgeous landscapes await me in the Alps and 2) this only was my 3rd hike around Grenoble in 4 years living here... (and two of them were actually the same one...) But I'm starting to like hiking pretty much, so I plan to go for more next Spring and Summer!


My bf and I took this hike (which is technically more a nice walk in the forest) a little bit less than a month ago, because we wanted to enjoy the last rays of sun before the winter sets on Grenoble. I think Autumn really is the best time to explore the surroundings of the lake because the trees have wonderful colours. The only drawback is that the boat that crosses the lake does not work after the end of October. In Summer, you can walk around the lake and cross the two himalayan bridges above the cliffs and go back to your starting point with the boat (or the other way around), for a easy hike which lasts about 3 hours. Or you can make the round trip to one of the bridges, as we did this day. This is a very beautiful and easy hike that I highly recommend to everyone coming in Grenoble, excepted maybe to those who suffer from vertigo, since the briges are 40m above the water (and to be honest, I didn't feel totally comfortable on them!) Have a nice time!





J'espère que cet article vous a plu et vous donnera envie d'explorer un peu plus autour de chez vous, ou au moins vous aura donné des idées pour vos prochaines vacances dans les Alpes ;)

I hope you liked this article, and that it inspired you to explore more, or provided you with a bit of inspiration for your next trip in the French Alps ;)

Et en bonus, le #fromwhereIstand le plus flippant de toute ma vie!
Bonus picture : the scariest #fromwhereIstand in all my life!

mercredi 3 décembre 2014

D'internet à mon assiette : novembre 2014 // From the Internet to my plate : November 2014

Avant d'attaquer sur mon mois sans gluten, on va faire un petit retour dans le temps pour voir ce qui m'a inspiré en cuisine le mois dernier! Novembre est passé très vite, et si j'ai vu beaucoup de recettes très tentantes sur la blogosphère, j'ai à peine eu le temps d'en tester suffisamment pour cette rubrique, contrairement au mois d'Octobre où je m'enorgueillissais d'avoir trouvé un bon équilibre entre mes diverses sources d'inspiration... Et je pense que Décembre sera encore pire! (il n'y a que moi qui pense que le mois de décembre est un mois à 24 jours?!) Cependant, les rares recettes que j'ai testées étaient toutes absolument délicieuses, donc à défaut de faire dans le quantitatif, j'ai au moins fait du qualitatif!

It's time for another From the Internet to my plate, before we really start gluten-free December! November went by so fast, and if I was proud to have found a kind of inspirational balance in October, this was definitively not the case in November! I saw many good-looking recipes but I tried only a few of them. December will be even worse I think! (am I the only one to think that December only has 24 days?!) The few recipes I tried were absolutely delicious though, so at least November was about quality over quantity!



01. On commence par un plat hybride, à mi-chemin entre la soupe, le curry et le risotto. Ne vous laissez pas décourager par la liste d'ingrédients, car cette recette mérite vraiment d'être testée! C'était la première fois que je réalisais moi même une pâte de curry, et je ne suis pas prête d'oublier l'odeur fantastique qui a embaumé ma cuisine lors de la cuisson! // Let's start with a hybrid recipe, part soup, part curry, part risotto. Don't let the list of ingredients dissuade you from making this dish because it is worth trying! It was the first time I made a curry paste by mysel and I won't forget the fantastic smell that spread in my kitchen when frying it!

02. On reste dans les ragoûts réconfortants avec une recette issue du dernier livre d'Amy Chaplin, qui fut entre autres chef personnel de Nathalie Portman (ça ne s'invente pas!). Alors, est-ce que c'est bon ce qu'elle mange Nathalie? Eh bien, si tout est dans la même veine que ce ragoût, alors elle n'est pas à plaindre! Les quantités données ici sont assez astronomiques (j'en ai mangé au moins 4 fois et il m'en reste encore!) mais c'est le genre de plats qui se congèle bien en portions et que l'on aime avoir sous la main un soir de flemme! (et pour une version sans gluten, remplacez l'épeautre par du sarrasin!) // We stay in the "comforting stews" category with this recipe from Amy Chaplin's last book. She was Nathalie Portman's personal chef once, so you can bet she knows what she's doing! And judging by this stew, I think we can say that Nathalie ate pretty well! This recipe yields a very big pot of stew (I had it 4 times at least, and still have some in the freezer!) but this is the kind of dishes that freezes easily in individual portions to be enjoyed thoughout the winter! (and for a GF version, use buckwheat instead of spelt berries)

03. Lorsque je suis tombée sur cette recette de curry, j'ai été ravie de constater que j'avais tous les ingrédients qu'il fallait pour la réaliser, et mieux encore, qu'il était urgent que j'utilise certains d'entre eux. Je n'en ai pas beaucoup parlé encore, mais j'adore la cuisine indienne, qui est l'une des premières cuisines du monde qu'il m'ait été donnée de goûter. Aujourd'hui encore, la plupart de mes épices sont des épices indiennes, et si je cuisine moins souvent des spécialités de ce pays, je reviens de temps en temps et avec plaisir vers des currys végétariens très parfumés, qui réchauffent délicieusement mes soirées d'hiver! // When I saw this recipe, I was thrilled to see that I already had everything in my pantry to make it, and that it would even allow me to get rid of some leftovers ingredients in my fridge that needed to be used. I haven't talked much about it, but I love Indian food, which is one of the first world cuisine I ever tried. Today, and even though the majority of the spices I own are Indian spices, I cook less Indian dishes so i'm always happy to prepare a rich and warm vegetable curry from time to time, and especially in winter when I'm in need of comforting and spicy food!

04. Bon, on peut s'en douter en voyant la photo, ce cake est une tuerie! Il ne reste plus qu'à savoir s'il serait toujours aussi bon en version vegan et sans gluten, avec de la farine de riz et une banane de plus à la place des œufs (le beurre lui, peut facilement être remplacé par de l'huile de tournesol, testé et approuvé!). // The picture says it all : this cake is SO DAMN GOOD! Now I would like to use rice flour to make it GF and bananas in place of the eggs to make it vegan (the butter can easily be replaced by sunflower oil) and see if it still works!

Et vous, vous avez cuisiné quoi pendant le mois de Novembre? // And you, what did you cook in November?

lundi 1 décembre 2014

Décembre sans gluten // Gluten-free December

Depuis toujours, je sais que j'ai un potentiel allergique sans avoir vraiment approfondi la question. Je souffre d'eczema depuis l'enfance, passe un bon tiers de l'année avec un rhume, et j'ai depuis peu une digestion un peu capricieuse par moments. Je sais très bien que tout cela ne fait pas de moi une intolérante au gluten. À vrai dire, je n'y avais jamais vraiment songé, jusqu'à ce qu'un nouveau facteur entre dans l'équation.

Il y a trois mois, mon frère s'est découvert une intolérance au gluten. Il n'a heureusement pas la maladie coeliaque, mais il est évident qu'il ne digère plus le blé. Après quelques recherches sur internet, j'ai cru comprendre que si les mécanismes d'apparition de l'intolérance ne sont pas encore très bien cernés, il semblerait que la génétique pourrait avoir un rôle à jouer.

J'ai donc décidé de passer un mois sans manger de gluten, d'une part pour voir quelles seraient les répercussions de ce régime sur ma santé, d'autre part en vue de m'entraîner à cuisiner sans gluten pour les vacances de Noël, que je passerai en famille et donc avec mon frère. Quand on voit la tête (et le prix!) du "pain" sans gluten qu'on peut trouver sur le marché, il y a de quoi déprimer. Nous, français, qui revendiquons la qualité de notre pain, ne sommes même pas capables de produire un substitut sans gluten acceptable, alors que les américains sont passés maîtres dans l'art du gluten-free! Il n'y a qu'à voir ce livre, que j'ai commandé récemment et que j'attends avec impatience, pour voir qu'on a encore du chemin à faire!


source : amazon.com

Je n'ai pas envie que des biscottes insipides fassent partie de ces premières fêtes de fin d'année sans gluten dans ma famille. Je compte donc profiter de ce mois de décembre pour tester un maximum de recettes afin d'être au point pour un réveillon sans gluten. Mon objectif est de faire un compte-rendu hebdomadaire de mon "régime" (si j'arrive à le suivre, comment je me sens, etc), de rassembler les ressources que j'utiliserai pour cuisiner (aussi bien virtuelles que format papier), et bien sûr de continuer à présenter mes recettes, sans gluten naturellement. Cependant, étant une novice en matière de farines sans gluten, je pense que je ne me lancerai pas dans des expérimentations en matière de pain et pâtisserie et que je ferai confiance aux recettes déjà écrites dans ce domaine (qui seront donc regroupée dans ma liste de ressources mentionnées plus haut!)

Allez, souhaitez moi bonne chance ;)



I've always known that I had allergies, without really having them checked. I've had eczema since childhood, spend half the year with a cold, and I've been facing some mild digesting issues recently. I know this does not makes me gluten intolerant. Actually I had never give it a though until something came up a few months ago.

In September, my brother found out he was sensitive to gluten. Fortunately, he was tested negative to the celiac disease, but it is clear that he cannot digest wheat anymore. When looking for more informations on the Internet, I learnt that the mechanisms of gluten intolerance are not fully understood, but that it seemed that genetics has a role to play in it.

So I decided to spend the month of December eating gluten-free, to see how it would impact my health and weel-being, but also to practise GF cooking in expectation of Christmas holidays, that I'll spend with my family (and my brother, as a consequence). When you look at the GF bread option in France, you can easily feel depressed. It seemes that we, the French who are so proud about our bread, are unable to make a decent substitute for bread without gluten, while Americans seem to have mastered it. This book, for example, shows us how much wotk we have to put into GF bread in France! I ordered it and can't wait to bake with it!

I don't want tasteless bread substitues to be part of our first GF Christmas, so I plan to try as much recipes as possible to be ready for the holidays. On this blog, I would like to discuss about how my "diet goes" (if I manage to follow it, how I feel about it, etc), to gather ressources for GF cooking, and of course to keep on developing my own recipes, without gluten of course. As I am a real beginner in GF baking, I probably won't be experimenting by myself with GF flours, and I'll trust more experimented bakers, of which I'll talk about here.

Wish me good luck!