navigationmenu

vendredi 19 septembre 2014

Poivrons farcis en sauce // Stuffed pepperbells with tomato sauce

Maintenant que vous avez fait des kilos de sauce tomate, je vous propose d'en utiliser un peu avec cette adaptation vegan des encornets farcis cuisinés par la mère de mon homme lors de nos dernières vacances. Alors, vous allez me dire, les encornets sont remplacés par des poivrons, et la farce est veganisée, alors qu'est-ce qui reste de la recette originale? Eh bien, la sauce tomate justement. Et le mode de cuisson aussi : les poivrons sont farcis, puis sont dorés à la poêle avant de mijoter dans la sauce pour un résultat très fondant. Et même si c'est finalement assez éloigné de la version originale, c'est quand même très bon!

Pour la farce, j'ai fait fonctionner mes méninges pendant un moment. J'ai testé plein de farces végétariennes/vegan différentes lors de mes diverses tentatives de légumes farcis (un plat incontournable de l'été chez moi!) et je n'ai jamais été satisfaite à 100%. Avec les farces au tofu, c'est souvent la texture qui ne me va pas tout à fait. Trop molle, ou trop sèche, ou bien trop granuleuse. Pour les farces aux céréales, je trouve qu'il manque toujours un petit quelque chose au niveau du goût, et souvent celles-ci ne se tiennent pas du tout. Quant aux farces aux légumineuses, je crois que je n'ai encore jamais essayé... Bref, pas facile pour moi de trouver la recette parfaite (et si vous l'avez, laissez la en commentaire ;) mais avec celle-ci, je crois que j'ai fait un bond en avant! Des champignons et une pointe de sauce soja pour le goût, des noix et de la mie de pain pour la texture, et un peu de protéines avec le tofu. Je testerai sans doute cet hiver des variantes en replaçant certains ingrédients ou en ajoutant des céréales cuites, des lentilles ou autres légumes secs, des protéines de soja déshydratées ou tempeh ou seitan, du miso, etc. Je finirai bien par la trouver, ma farce parfaite!


Poivrons farcis en sauce {vegan, avec options sans gluten et sans soja}
Pour trois personnes : 
- 3 poivrons de taille moyenne (de n'importe quelle couleur!)
- 5 champignons de paris de taille moyenne
- 50 g de cerneaux de noix
- 25 g de pain rassis (remplacez par des céréales cuites pour une version sans gluten)
- un peu de lait végétal ou de cidre
- 50 g de tofu (j'ai utilisé du tofu fumé, à remplacer par plus de champignons, des céréales ou des légumes secs pour une version sans soja)
- une gousse d'ail
- quelques branches de persil
- 1 cc de sauce soja (à remplacer par un peu de sel pour la version sans soja)
- 1 bocal de sauce tomate (ajoutez une feuille de laurier si votre sauce n'en contient pas déjà)
- huile d'olive

Faites tremper le pain coupé en morceaux dans le lait végétal/le cidre jusqu'à ce qu'il soit totalement imbibé.

A l'aide d'un robot, hachez grossièrement les champignons, le tofu et les noix. Hachez finement l'ail et le persil. Mélangez tous les ingrédients de la farce dans un bol (champignons, noix, tofu, pain égoutté et émietté, ail et persil). Ajoutez la sauce soja et un peu de poivre.

A l'aide d'un petit couteau bien aiguisé, découpez tout autour du pédoncule des poivrons. Tirez dessus pour le retirer, et enlevez le maximum de graines par l'ouverture pratiquée.Vous devez avoir des poivrons entiers avec un trou sur le dessus.

Farcissez les poivrons aux 3/4 en tassant bien par ce trou. Faites chauffer 1 cuillère à soupe d'huile d'olive dans une poêle et déposez-y les poivrons. Faites les dorer sur chaque face, en les retournant délicatement pour ne pas renverser la farce. Ils doivent être grillés sur tous les côtés.

Dans une casserole assez grande pour faire rentrer les poivrons (mais pas beaucoup plus grande!), versez la sauce tomate et déposez les poivrons par dessus. Couvrez et laisser mijoter 40 minutes en retournant délicatement les poivrons à mi-cuisson. Les poivrons doivent être bien tendres.

Servez avec du riz blanc. Les poivrons peuvent être congelés après cuisson avec leur sauce, ou bien avant d'être mijotés. Dans ce cas là, ajoutez-les encore congelés à la sauce tomate additionnée d'un verre d'eau et prolongez la cuisson de 20 minutes.


Stuffed pepperbells with tomato sauce {vegan, GF and soy free options}
Serves 3 : 
- 3 medium peperbells (any colour will do!)
- 5 medium parisian mushrooms
- 50 g walnuts
- 25 g stale bread (use any kind of cooked grain instead for GF)
- a bowl of plant milk or apple cider
- 50 g  firm tofu (I used smoked tofu, use lentils or beans or cooked grain, or more mushrooms for soy free version)
- 1 clove garlic
- a few parsley sprigs
- 1 tsp soy sauce (use a bit of salt instead for soy free version)
- 1 can of tomato sauce (add 1 bay leaf if you use a sauce that isn't already flavoured)
- olive oil

Cut the bread in pieces and soak in the milk/apple cider until soft. Drain well, press to remove excess liquid and crumble it.

Coarsely chop the mushrooms, the nuts and the tofu with a blender. Finely chop garlic and parsley. Mix nuts, mushrooms, tofy, bread, garlic and parsley in a bowl, add soy sauce and a bit of pepper.

With a small and sharp knife, cut around the pepperbells stalks. Gently pull them to remove them from the pepperbells, and try to remove as many seeds as possible from inside. You should have whole pepperbells with a small hole on top.

Use a little spoon to stuff the pepperbells up to 3/4, packing well. Heat 1 tbsp oil in a pan and cook the pepperbells on every side, until grilled. Be careful when turning them that the stuffing does not leak.

In a pot wide enough to fit the pepperbells (but not too wide!), pour the tomato sauce and carefully transfer the pepperbells onto the sauce. Cook on low heat for 40 minutes, turning carefully the pepperbells after 20 minutes. They must be totally soft.

Serve with rice. You can freeze the pepperbells with their sauce once cooked, or you can freeze them just before puting the in the pot. In this case, place them still frozen in a pot of sauce with 1 added cup of water and cook for 20 more minutes.

mercredi 17 septembre 2014

Sauce tomate aux herbes aromatiques et coulis de tomates de ma grand mère // Two recipes for tomato sauce

Je sais que j'avais promis de poster plus régulièrement, que j'avais pris des bonnes résolutions que j'étais prête à tenir, mais c'étais sans compter sur le fait que mon PC me lâcherait environ vingt minutes après mon dernier post. True story. Bon ce n'est pas vraiment une surprise car ça faisait pas loin d'un an qu'il était au bord de la mort (après 6 ans de bons et loyaux services tout de même!) mais le timing est quand même particulièrement mauvais... Résultat : l'automne arrive de plus en plus vite et il faut que je me dépêche de poster mes dernières recettes d'été si je ne veux pas être complètement hors sujet. Heureusement (ou malheureusement...) pour moi, certaines ne sont pas encore prêtes à voir le jour et j'ai donc un an de répit (!) avant de vous les re-proposer. Préparez vous donc à un dernier sursaut de tomates et poivrons!

A vrai dire, les recettes à venir sont plutôt des recettes de transition entre deux saisons. Elles utilisent des produits d'été, certes, mais ont une dose indéniable de comfort-food en elles qui appelle l'automne. Car même si l'été semble jouer les prolongations (si on peut appeler ça ainsi, étant donné qu'à Grenoble l'été a véritablement commencé fin août...) en ce beau mois de septembre, il y a des signes qui ne trompent pas et qui nous indiquent clairement que dans 4 petits jours, c'est officiellement l'automne! Les premières feuilles qui brunissent, les marrons qui tombent, et les courges en tout genre qui apparaissent sur les marchés (pour mon plus grand plaisir!), ... Ah! Vivement le mois d'Octobre, un de mes préférés de l'année!

Bref, pour en revenir à nos moutons, aujourd'hui je vous propose deux recettes en un post pour prolonger l'été même jusqu'en hiver! Deux recettes de sauce tomate (dont la légendaire sauce tomate de ma grand mère!) qui peuvent se congeler ou être mises en bocaux pour être ressorties par des jours plus froids! Par pitié, n'utilisez pas de tomates de supermarché pour ces recettes, même en saison elles n'ont aucun goût! Grâce à mes grands parents qui ont un immense jardin, j'ai eu la chance d'avoir toujours pu goûter des produits de saison, frais et de qualité, mûris à leur rythme, à tel point que je suis aujourd'hui incapable de manger des haricots verts ou des petits pois en conserve, ou ces fameuses tomates de supermarché... (et ne parlons même pas de celles que l'on peut acheter en plein hiver...) Comme je n'ai plus la chance de pouvoir me fournir en légumes auprès de ma grand-mère puisque j'habite trop loin maintenant, je me rattrape auprès de petits producteurs locaux, et je vous encourage à faire de même. N'importe quelle variété de tomates conviendra (même si j'ai une préférence pour la délicieuse cœur de bœuf!), pourvu qu'elles soient douces bien mures, comme on les trouve en cette fin de saison (et pardon pour la référence foireuse!). Prenez les même légèrement abîmées (en plus, il y a de grandes chances qu'on vous fasse un rabais dessus! J'en ai notamment vu à 50 cts le kilo récemment!)mais cuisinez-les rapidement dans ce cas! Et ne les stockez pas au frigo car cela altère leur goût!


Sauce tomates aux herbes aromatiques {vegan, sans gluten, sans soja}
Pour un bocal de taille moyenne : 
- environ 1 kg de tomates très mures (3 grosses cœur de bœuf pour moi)
- 1 petit oignon coupé en petits dés
- 1 gousse d'ail grossièrement coupée
- 1 feuille de laurier, 1 branche de thym, 4 ou 5 feuilles de basilic, 2 belles pincées d'origan
- huile d'olive
- sel, poivre
- sucre (si besoin)

Retirez la tige et toutes les parties dures ou abîmées des tomates, coupez les en gros dés au dessus d'un bol pour conserver le jus. Cette recette donne une sauce tomate avec morceaux, la peau et les pépins ne me dérangent pas dans ce cas. Cependant, vous pouvez peler les tomates préalablement, retirer les pépins et mixer la sauce en fin de cuisson si vous la préférez bien lisse.

Faites chauffer 1 cuillère à soupe d'huile d'olive dans une grande casserole et faites revenir l'oignon à feu doux jusqu'à ce qu'il soit tendre et translucide. Plus il cuira longtemps, plus il donnera un goût sucré à la sauce.

Ajoutez les dés de tomates et leur jus, l'ail et les herbes et laissez mijoter à couvert et à feu très doux pendant au moins 40 minutes. L'eau rendue par les tomates doit diminuer de moitié au moins. En fin de cuisson, écrasez les morceaux de tomate et d'ail à l'aide de votre spatule. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement, ajoutez un peu de sucre si la sauce est trop acide.

Cette sauce se congèle très bien et peut sans doute être mise en bocaux (mais comme je ne l'ai jamais fait, je ne saurais vous conseiller à ce sujet!)


Coulis de tomates de ma grand mère {vegan, sans gluten, sans soja}
- 1 oignon
- 1 kg de tomates (de préférence à chair dense)
- 2 cc de sucre
- 2 cs d'huile d'olive

Dans une grande casserole, faire dorer l'oignon haché dans l'huile. Ajouter les tomates coupées en morceaux, débarrassées des parties dures/abîmées et le sucre. Laisser réduire à feu très doux pendant une heure.

Passez au moulin à légumes pour enlever la peau et les pépins (ou au mixeur plongeant, puis filtrez dans une passoire fine)

Laisser reposer la sauce jusqu'à ce qu'une pellicule d'eau remonte en surface. Retirer délicatement cette eau à l'aide d'une cuillère. Conservez la sauce au congélateur ou en bocaux.


For these recipes, you can use any kind of tomatoes, provided they are very ripe, or even slightly overripe and a bit mashed. In this case, cook them quickly! Do not store them in the fridge as it will alter their taste! I encourage you to buy them from a local producer at the farmer's market. There will probably be a discount on mashed tomatoes!

Chunky tomato sauce with herbs {vegan, GF, soy free}
For one medium jar : 
- about 1 kg of very ripe tomatoes
- 1 small oignon, finely diced
- 1 clove garlic, roughly diced
- 1 bay leaf, 1 sprig of thyme, 4 of 5 basil leaves, 2 good pinches of dried oregano
- olive oil
- salt, pepper
- sugar if needed

Remove the stalk, hard and mashed parts of your tomatoes. Cut them in big chunks above a bowl to collect the juice. This sauce will be chunky, and I am not bothered by the tomatoes' skins and seeds in this case, but if you are, feel free to peel the tomatoes beforehands and remove the seeds. Also, if you prefer a smooth sauce, you can blend it with an immersion blender when cooked.

Heat 1 tbsp of olive oil in a pot, cook the oignon until soft and transluscent. The more it cooks, the sweeter your sauce will be.

Add the tomatoes and their juice, the herbs and garlic, cover and cook on very low fire for at least 40 minutes. The juice from the tomatoes should have reduced at least by half.  Within the last minutes of cooking, use the back of your spoon to mash the tomatoes and garlic up. Taste and add salt, pepper and sugar as needed.

This sauce freezes well for months, so cook it in batches to use during winter months! It probably can be canned, but as I have never done it, I won't give any instructions for this.


My grandmother's legendary tomato sauce {vegan, GF, soy free}
- 1 oignon, finely diced
- 1 kg tomatoes (preferably heirloom varieties with a dense flesh)
- 2 tsp sugar
- 2 tbsp olive oil

Heat the oil in a big pot, add the oignon and cook until golden. Add the tomatoes cut in chunks (remove any hard/mashed parts) and the sugar. Cook on very low fire during 1 hour.

Mix the sauce with a food mill to remove the skin and seeds (or an immersion blender, and then filter in a fine mesh sieve).

Let the sauce sit until a layer of water forms at the surface of your pot. Remove carefully this water with a spoon. You can freeze or can this sauce.

lundi 8 septembre 2014

Houmous au poivron grillé // roasted red pepper hummus

Et voilà, finies les vacances! Et avec la rentrée, j'ai pris de bonnes résolutions bloguesques que j'espère tenir : plus d'organisation et de planification des posts, afin d'écrire plus régulièrement. J'ai bien commencé ce weekend puisque j'ai photographié trois recettes, dont celle que je vous présente aujourd'hui.

Le houmous et moi, c'est une grande histoire d'amour. C'est super bon et super facile à faire, c'est vegan, ça se mange aussi bien avec des chips, du pain (pita ou non) ou des crudités, et c'est super dans les sandwiches et les salades. J'en amène à tous les apéros entre amis, j'en prépare à n'importe quelle occasion ou bien sans raison, et le jour où j'ai pensé à y ajouter de la purée de poivrons grillés, ma vie a changé (oui enfin... peut-être pas tant que ça non plus...) Alors c'est parti, on profite de cette fin d'été (ou de ce début d'été en ce qui me concerne, puisqu'on a ENFIN du soleil après deux mois tout pourris) pour prendre l'apéro dans un parc avec des amis et dévorer le plus de légumes d'été possible avant de passer au chapitre blettes-courge-fenouil!

A note to my international readers : from now on, I'll translate my recipes and DIY instructions. Please keep in mind that I am no professional translater so I'll probably make mistakes and typos. Don't hesitate to ask if you don't understand something, or to point my mistakes and teach me proper grammar rules :)


Hoummous au poivron grillé {vegan, sans gluten, sans soja}
Pour 1 petit bol :
- 200 g de pois chiches cuits
- 1 poivron rouge
- la moitié d'une grosse gousse d'ail
- 1 cuillère à café de tahin
- 1 à 2 cuillères à soupe jus de citron
- huile d'olive

Faites griller le poivron (je les fais au four, mais si vous avez un barbecue ça marche aussi, ou peut-être même à la poêle tout simplement) jusqu'à ce que la chair soit tendre et la peau noire. Laissez les transpirer quelques minutes dans un sac de congélation fermé, ils seront plus faciles à peler.

Pelez le poivron, retirez le pédoncule et les graines et déchirez-le en lanières.

Pour un houmous plus lisse, retirez la petite peau qui entoure les pois chiches (optionnel). Versez les dans le bol d'un robot avec les poivron, 1 cuillère de jus de citron, le tahin, l'ail et un filet d'huile d'olive. Mixez jusqu'à obtenir une consistance crémeuse (ajoutez de l'eau petit à petit si besoin). Rectifiez l'assaisonnement (sel, jus de citron)

Servez parsemé d'un filet d'huile d'olive.



Roasted red pepper hummus {vegan, GF, soy free}
Yield : 1 small bowl
- 200g cooked chickpeas
- 1 red pepperbell
- half a big garlic clove
- 1 tsp tanini
- 1 to 2 tbsp lemon juice
- olive oil

In the oven or on the grill, roast the pepper until charred. Place in a sealed freezer bag for a fe minutes. Peel the pepper, remove the seeds and stem and cut in strips.

For a smoothier hummus, peel the chickpeas (optional). Place in a blender with the pepper, garlic, tahini, 1 tbsp lemon juice and a drizzle of oilve oil. Blend until smooth (add water gradually to reach the desired consistency). Taste and add lemon juice and/or salt as needed.

Serve with a drizzle of olive oil. Can be eaten with tortilla chips, pita or baguette, vegetable sticks, etc. Also good in sandwiches and salads.

lundi 25 août 2014

En vacances... ou presque

Hello! Ca fait longtemps que c'est à l'abandon ici... Pourtant ce ne sont pas les idées de posts qui manquent, mais plutôt un appareil photo... Car j'ai perdu le chargeur du mien, que je compte changer de toute façon, et ma coloc avait emmené le sien en vacances avec elle, donc pas de photos ces derniers temps...

Ont suivi mes vacances à moi : une semaine à Budapest pour le Sziget, le plus gros festival d'Europe (semble-t-il) d'où je suis revenue... avec un bon rhume. Puis une gastro aussi, qui m'a clouée au lit une journée entière avec la nausée rien qu'à l'idée de boire un verre d'eau... Et le lendemain on m'enlevait une dent de sagesse, donc autant vous dire que je me nourris de riz, jambon et purée ces derniers jours et je doute que ce genre de recette ait sa place ici ;)

Mais je reviens bientôt, promis juré, j'ai pris des bonnes résolutions pour le mois de septembre! (bah oui, pourquoi je devrais attendre le 1er janvier?) Et pour patienter, je vous laisse un petit échantillon de ce que j'ai pu écouter au Sziget! A très bientôt!







mardi 29 juillet 2014

LA salade ultime de l'été (ahem...)

Bon, je crois que j'étais un peu optimiste en parlant de la fin de la parenthèse "novembre en juillet"... Je crois qu'il aurait été plus exact de parler de parenthèse "juillet en novembre"! Qu'à cela ne tienne, on parlera tout de même Salade aujourd'hui.

Quoi, encore? Mais on en a déjà parlé la dernière fois!

Ah mais non pas du tout! La dernière fois on a parlé de salade. Cette fois on parle de Salade, avec un grand S. LA salade, THE salade, l'ultime, la seule, l'unique, mon précieeeeeeux, celle que je je choisirais si je ne devais manger plus qu'une seule salade jusqu'à la fin de mes jours. Oui voilà, rien que ça. On ne fait pas dans la dentelle ici! Tout est parfait dans cette salade : le mélange des textures, avec le croquant du quinoa et du maïs, le fondant de l'avocat, des poivrons et des haricots, les tomates juteuses, et le mélange des saveurs : un peu sucré, un peu acide, de la douceur, ... Tout s'équilibre merveilleusement!

Bon, je n'ai aucun mérite, car cette recette n'est pas de moi mais vient de chez Flourishing Foodie. Je l'ai trouvée via Pinterest (non mais franchement comment on faisait pour vivre avant Pinterest hein?) l'été dernier, je l'ai faite (quasi à l'identique) une fois, deux fois, trois fois, peut-être plus encore, j'en ai mangé plusieurs fois de suite (fait rare chez moi!) et je n'attendais qu'une chose : le retour des tomates cerises pour pouvoir la faire à nouveau! Cette année, j'ai légèrement modifié la sauce en zappant le yaourt pour la rendre vegan (et parce que je rêvais de faire du chimichurri depuis longtemps!). Je pense que ça marche aussi si on utilise du yaourt de soja!



Pour une personne en plat principal :
- 1/2 verre (10cl) de quinoa cru (j'ai utilisé un mélange de quinoa blanc, rouge et noir mais n'importe quelle variété convient)
- 4 à 5 grosses cuillères a soupe de haricots rouges cuits
- 1 poivron vert
- 1 épi de maïs doux (ou une petite conserve de maïs doux)
- 1 petite poignée de tomates cerises
- 1/2 avocat
- 2 cuillères à soupe de chimchurri (recette ci-dessous)
- 1 cuillère a café de sirop d'érable (ou d'agave, ou de miel)
- 1 cuillère à café de jus de citron vert
- huile d'olive
- sel et poivre
- pour garnir : jus de citron vert, coriandre fraîche, oignons nouveaux

Sauce chimichurri :
- 1/2 verre de feuilles de persil plat
- 3 cuillères à soupe de coriandre fraîche
- 2 gousses d'ail
- 1 petite échalote
- 2 cuillères à soupe de jus de citron vert
- 60ml d'huile d'olive
- sel

Pour la sauce chimichurri : mixez les herbes, l'ail et l'échalote. Versez dans un bol et ajouter le jus de citron et l'huile d'olive, mélangez, goûtez et salez si nécessaire. Vous pouvez y ajouter un petit piment vert (à mixer avec les herbes) mais je n'en avais pas. Cette sauce se conserve plusieurs jours au réfrigérateur. Elle fait une très bonne base de vinaigrette et accompagne parfaitement des grillades ou peut servir de marinade pour du tofu, des légumes etc.

Rincez le quinoa et faites le cuire 10 min dans 2 fois son volume d'eau. Mélangez le aux haricots rouges et laissez tiédir.
Découpez les poivrons en lamelles et détachez les grains de maïs de l'épi à l'aide d'un grand couteau. Placez le poivron et le maïs sur une plaque de four couverte de papier cuisson, versez un filet d'huile d'olive, salez et poivrez, mélangez avec les doigts pour bien enrober les légumes et faites cuire 15 à 20 min à 180°C en remuant de temps en temps. Le poivron doit être bien grillé et fondant. Ajoutez au quinoa.
Coupez les tomates cerises en deux (ou en quatre pour les plus grosses)
et l'avocat en tranches. Ajoutez-les au quinoa.
Pour la vinaigrette : mélangez 2 cuillères à soupe de chimichurri avec 1 cuillère à soupe de sirop d'érable et 1 cuillère à soupe de citron vert. Salez et poivrez au goût. Versez sur la salade et mélangez délicatement pour bien enrober les autres ingrédients.
Servez parsemé d'oignon nouveau haché, de jus de citron et de coriandre fraîche.

mardi 22 juillet 2014

Des salades fruitées pour l'été

S'il y a bien une chose à laquelle je pense rarement, c'est d'ajouter des fruits dans mes salades. Pourtant, ça apporte une touche sucrée, acidulée et colorée qui change tout! La preuve avec cette simplissime salade qui va m'accompagner tout l'été!



Salade pêche et pois chiches : pour 2 personnes :
- 4 belles poignées de roquette ou mesclun
- 100 à 120 g de pois chiches cuits
- 1 petite échalote ou 1/4 d'oignon rouge, tranché finement
- 1 grosse pêche jaune, coupée en tranches
- quelques feuilles de basilic frais, hachées (optionnel)

Mélangez tous les ingrédients dans un saladier et assaisonnez d'huile de noix et de crème de balsamique. Une vinaigrette à l'huile de noix, moutarde, vinaigre balsamique et graines de fenouil accompagne également très bien cette salade.

Et pour plus de salades fruitées :
- une délicieuse salade à la rhubarbe rôtie
- une panzanella cerise-amaranthe (en anglais, comme les autres recettes qui suivent)
- une salade aux pousses d'épinards, fraises et poulet (à remplacer par du tofu ou du tempeh grillé!) avec vinaigrette à la framboise
- une panzanella au sirop d'érable, bourbon, et fruits d'été
- une salade à la nectarine et au fenouil
- une salade rafraîchissante à la pastèque et au concombre

jeudi 17 juillet 2014

Glace au turron

Maintenant que la parenthèse "mois de novembre en juillet" est terminée, on va peut-être pouvoir parler été pour de vrai non? Et qui dit été dit glace, of course! J'ai ramené de mon séjour à Barcelone un bon stock de turron, et j'ai voulu en faire un glace. J'avais d'abord pensé à une glace à la cerise aux morceaux de turron, puis à une glace au turron avec des morceaux de cerise, ou bien une spirale de coulis, et finalement, par flemme, j'ai juste fait une glace toute simple. Mais je reste persuadée qu'elle serait parfaite servie avec un coulis de fruits rouges!


Pour un litre de glace :
- 100g de turron dur
- 100g de sucre
- 3 oeufs
- 15cl de crème liquide (surtout pas allégée!)

Séparez les blancs des jaunes d'oeufs et fouettez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange soit mousseux.
Réduisez le turron en poudre à l'aide d'un mixeur. Ce n'est pas grave s'il reste des morceaux un peu plus gros, ça apportera du croquant à la glace!
Montez les blancs d'oeufs en neige et ajoutez la poudre de turron. Continuez à battre les blancs jusqu'à ce que le mélange soit brillant.
Incorporez délicatement la meringue au turron dans les jaunes d'oeufs à l'aide d'une maryse.
Montez la crème en chantilly et incorporez là au mélange.
Faites prendre la glace en sorbetière suivant les instructions de votre machine.

Servez parsemé d'éclats de turron (et avec du coulis de fruits rouges si vous êtes moins flemmard que moi!)