navigationmenu

mardi 29 juillet 2014

LA salade ultime de l'été (ahem...)

Bon, je crois que j'étais un peu optimiste en parlant de la fin de la parenthèse "novembre en juillet"... Je crois qu'il aurait été plus exact de parler de parenthèse "juillet en novembre"! Qu'à cela ne tienne, on parlera tout de même Salade aujourd'hui.

Quoi, encore? Mais on en a déjà parlé la dernière fois!

Ah mais non pas du tout! La dernière fois on a parlé de salade. Cette fois on parle de Salade, avec un grand S. LA salade, THE salade, l'ultime, la seule, l'unique, mon précieeeeeeux, celle que je je choisirais si je ne devais manger plus qu'une seule salade jusqu'à la fin de mes jours. Oui voilà, rien que ça. On ne fait pas dans la dentelle ici! Tout est parfait dans cette salade : le mélange des textures, avec le croquant du quinoa et du maïs, le fondant de l'avocat, des poivrons et des haricots, les tomates juteuses, et le mélange des saveurs : un peu sucré, un peu acide, de la douceur, ... Tout s'équilibre merveilleusement!

Bon, je n'ai aucun mérite, car cette recette n'est pas de moi mais vient de chez Flourishing Foodie. Je l'ai trouvée via Pinterest (non mais franchement comment on faisait pour vivre avant Pinterest hein?) l'été dernier, je l'ai faite (quasi à l'identique) une fois, deux fois, trois fois, peut-être plus encore, j'en ai mangé plusieurs fois de suite (fait rare chez moi!) et je n'attendais qu'une chose : le retour des tomates cerises pour pouvoir la faire à nouveau! Cette année, j'ai légèrement modifié la sauce en zappant le yaourt pour la rendre vegan (et parce que je rêvais de faire du chimchurri depuis longtemps!). Je pense que ça marche aussi si on utilise du yaourt de soja!



Pour une personne en plat principal :
- 1/2 verre (10cl) de quinoa cru (j'ai utilisé un mélange de quinoa blanc, rouge et noir mais n'importe quelle variété convient)
- 4 à 5 grosses cuillères a soupe de haricots rouges cuits
- 1 poivron vert
- 1 épi de maïs doux (ou une petite conserve de maïs doux)
- 1 petite poignée de tomates cerises
- 1/2 avocat
- 2 cuillères à soupe de chimchurri (recette ci-dessous)
- 1 cuillère a café de sirop d'érable (ou d'agave, ou de miel)
- 1 cuillère à café de jus de citron vert
- huile d'olive
- sel et poivre
- pour garnir : jus de citron vert, coriandre fraîche, oignons nouveaux

Sauce chimchurri :
- 1/2 verre de feuilles de persil plat
- 3 cuillères à soupe de coriandre fraîche
- 2 gousses d'ail
- 1 petite échalote
- 2 cuillères à soupe de jus de citron vert
- 60ml d'huile d'olive
- sel

Pour la sauce chimchurri : mixez les herbes, l'ail et l'échalote. Versez dans un bol et ajouter le jus de citron et l'huile d'olive, mélangez, goûtez et salez si nécessaire. Vous pouvez y ajouter un petit piment vert (à mixer avec les herbes) mais je n'en avais pas. Cette sauce se conserve plusieurs jours au réfrigérateur. Elle fait une très bonne base de vinaigrette et accompagne parfaitement des grillades ou peut servir de marinade pour du tofu, des légumes etc.

Rincez le quinoa et faites le cuire 10 min dans 2 fois son volume d'eau. Mélangez le aux haricots rouges et laissez tiédir.
Découpez les poivrons en lamelles et détachez les grains de maïs de l'épi à l'aide d'un grand couteau. Placez le poivron et le maïs sur une plaque de four couverte de papier cuisson, versez un filet d'huile d'olive, salez et poivrez, mélangez avec les doigts pour bien enrober les légumes et faites cuire 15 à 20 min à 180°C en remuant de temps en temps. Le poivron doit être bien grillé et fondant. Ajoutez au quinoa.
Coupez les tomates cerises en deux (ou en quatre pour les plus grosses)
et l'avocat en tranches. Ajoutez-les au quinoa.
Pour la vinaigrette : mélangez 2 cuillères à soupe de chimchurri avec 1 cuillère à soupe de sirop d'érable et 1 cuillère à soupe de citron vert. Salez et poivrez au goût. Versez sur la salade et mélangez délicatement pour bien enrober les autres ingrédients.
Servez parsemé d'oignon nouveau haché, de jus de citron et de coriandre fraîche.

mardi 22 juillet 2014

Des salades fruitées pour l'été

S'il y a bien une chose à laquelle je pense rarement, c'est d'ajouter des fruits dans mes salades. Pourtant, ça apporte une touche sucrée, acidulée et colorée qui change tout! La preuve avec cette simplissime salade qui va m'accompagner tout l'été!



Salade pêche et pois chiches : pour 2 personnes :
- 4 belles poignées de roquette ou mesclun
- 100 à 120 g de pois chiches cuits
- 1 petite échalote ou 1/4 d'oignon rouge, tranché finement
- 1 grosse pêche jaune, coupée en tranches
- quelques feuilles de basilic frais, hachées (optionnel)

Mélangez tous les ingrédients dans un saladier et assaisonnez d'huile de noix et de crème de balsamique. Une vinaigrette à l'huile de noix, moutarde, vinaigre balsamique et graines de fenouil accompagne également très bien cette salade.

Et pour plus de salades fruitées :
- une délicieuse salade à la rhubarbe rôtie
- une panzanella cerise-amaranthe (en anglais, comme les autres recettes qui suivent)
- une salade aux pousses d'épinards, fraises et poulet (à remplacer par du tofu ou du tempeh grillé!) avec vinaigrette à la framboise
- une panzanella au sirop d'érable, bourbon, et fruits d'été
- une salade à la nectarine et au fenouil
- une salade rafraîchissante à la pastèque et au concombre

jeudi 17 juillet 2014

Glace au turron

Maintenant que la parenthèse "mois de novembre en juillet" est terminée, on va peut-être pouvoir parler été pour de vrai non? Et qui dit été dit glace, of course! J'ai ramené de mon séjour à Barcelone un bon stock de turron, et j'ai voulu en faire un glace. J'avais d'abord pensé à une glace à la cerise aux morceaux de turron, puis à une glace au turron avec des morceaux de cerise, ou bien une spirale de coulis, et finalement, par flemme, j'ai juste fait une glace toute simple. Mais je reste persuadée qu'elle serait parfaite servie avec un coulis de fruits rouges!


Pour un litre de glace :
- 100g de turron dur
- 100g de sucre
- 3 oeufs
- 15cl de crème liquide (surtout pas allégée!)

Séparez les blancs des jaunes d'oeufs et fouettez les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange soit mousseux.
Réduisez le turron en poudre à l'aide d'un mixeur. Ce n'est pas grave s'il reste des morceaux un peu plus gros, ça apportera du croquant à la glace!
Montez les blancs d'oeufs en neige et ajoutez la poudre de turron. Continuez à battre les blancs jusqu'à ce que le mélange soit brillant.
Incorporez délicatement la meringue au turron dans les jaunes d'oeufs à l'aide d'une maryse.
Montez la crème en chantilly et incorporez là au mélange.
Faites prendre la glace en sorbetière suivant les instructions de votre machine.

Servez parsemé d'éclats de turron (et avec du coulis de fruits rouges si vous êtes moins flemmard que moi!)

mardi 1 juillet 2014

Tacos de courgettes et champignons au cumin, salsa de mangue

Un autre cuisine que j'apprécie beaucoup, c'est la cuisine Tex-Mex, que j'ai redécouverte grâce à de nombreux blogs culinaires américains. Il serait faux de croire qu'elle se limite aux fajitas au poulet ou aux burritos en kit. En fait, elle s'adapte parfaitement à une cuisine végétarienne ou même végétalienne. La preuve avec ces tacos 100% végétaux et absolument délicieux!


Pour deux personnes : 
- 1 courgette
- 5 ou 6 champignons de paris
- 1 gousse d'ail hachée
- 1/2 cc de cumin en poudre
- piment séché émietté (à doser suivant le goût)
- huile d'olive
- pour servir : galettes de maïs (ou de blé), salade découpée en rubans, salsa de mangue (recette ci-dessous)

Découpez les courgettes en dés et les champignons en lamelles assez épaisses. Faites chauffer l'huile d'olive dans une poêle, ajoutez les courgettes et les champignons et laissez revenir à feu moyen en remuant régulièrement. Quand les légumes commencent à être tendres, ajoutez l'ail, le piment et le cumin et poursuivre la cuisson jusqu'à ce que les courgettes soient fondantes et caramélisées.

Faites chauffer les galettes de maïs 30 secondes de chaque côté dans une poêle chaude, sans huile. Dressez les tacos et dégustez chaud!


Pour un bol de salsa de mangue : 
- 1/2 mangue bien mûre
- 1/2 poivron rouge
- 1/2 oignon rouge ou une échalote
- le jus d'1/2 citron vert
- les feuilles d'une tige de menthe
- 1/2 piment thaï (à doser suivant le goût, le piquant est très atténué par l'acidité du citron et le sucre de la mangue!)

Détaillez la mangue, le poivron et l'oignon/l'échalote en petits dés. Hachez la menthe et le piment. Mélangez dans un bol avec le jus de citron. Laissez reposer quelques heures au frais pour que les saveurs se développent.

Cette salsa accompagne à merveille les plats Tex-Mex, évidemment, mais aussi les grillades (viande, poissons, fruits de mer ou même légumes) . C'est un condiment que je prépare souvent pour accompagner un barbecue et il a toujours beaucoup de succès. Pour une version plus éco-friendly avec des ingrédients locaux, remplacez la mangue par de la pêche. Vous pouvez également utiliser du basilic ou de la coriandre fraîche à la place de la menthe.

jeudi 26 juin 2014

Stir fry de légumes

Je voue un véritable culte à la cuisine asiatique. Enfin, aux cuisines asiatiques, car il serait impossible de limiter ce continent à un seul et unique patrimoine culinaire! Cuisine japonaise, coréenne, vietnamienne, thaï, il ne se passe pas une semaine sans que je mange un plat asiatique, ou en tout cas d'inspiration asiatique, comme ce stir fry. Sans doute pas très traditionnel, certes, mais il est délicieux, et surtout prêt en 5 minutes top chrono!

Ce que j'aime avec les stir fry, c'est qu'on peut y mettre presque tout ce qu'on veut, pourvu que l'on respecte les commandements suivants : couleur, fraîcheur, croquant. (oui, j'établis des commandements culinaires, #cavabiendansmatete) Il est donc possible d'utiliser à peu près n'importe quel légume de saison qui peut être consommé encore un peu croquant, quitte à en blanchir certains avant de les faire sauter à la poêle : carotte, choux (blanc, rouge, chinois, chou fleur, brocoli), pois ou haricots (petits pois, pois gourmands, haricots verts, fèves), asperges, poivron, courgette, radis, oignons, pousses de haricots mungo, de bambou, champignons etc. On n'hésite pas à mélanger les couleurs et les saveurs, en fonction de ses envies et de ce qu'on a au frigo! Des fois j'ajoute du tofu fumé ou du tempeh, des noix de cajou, ou même de la viande ou des crevettes. Pour l'assaisonnement, j'utilise presque systématiquement de l'ail et de la sauce soja, et là aussi je fais en fonction de mes envies : piment, gingembre, citron vert pour une version acidulée, sucre et nuoc nam pour une version plus caramélisée, curry, coriandre, basilic thaï, mirin... Bref vous l'aurez compris, c'est une recette très modulable et la version que je propose aujourd'hui n'est qu'un simple exemple de tout ce qu'on peut faire!

PS : OUIIIII enfin ça y est, j'ai un vrai blog tout beau. Merci à l'adorable Lorelai pour son magnifique travail <3 Si vous aimez ce design, allez faire un tour sur sa boutique Etsy, elle propose de très jolis thèmes pour Blogger!



Pour une personne : 
- 2 petites carottes
- 2 gros radis roses
- une poignée de pois gourmands
- une tige d'oignon nouveau
- une poignée de pousses de haricots mungo (germes de soja)
- 1 petit champignon noir séché
- 1 gousse d'ail tranchée finement
- 1 c à soupe de gingembre frais haché
- 1/2 piment thaï sans les graines (à doser selon le goût), tranché finement
- 2 c à soupe de sauce soja
- 2 c à soupe de jus de citron vert
- 1/2 c à café de fécule
- huile de sésame (ou de coco, de tournesol, de colza ou d'arachide)
- pour servir : nouilles chinoises ou riz, graines de sésame

Mettre le champignon à tremper quelques minutes dans de l'eau bouillante pour le réhydrater. Découpez tous vos légumes avant de commencer la cuisson car une fois lancée, tout va très vite! Coupez les pois gourmands et les tiges vertes de l'oignon nouveau en tronçons de 3 cm environ, la base de l'oignon et le radis en rondelles, le champignon en lamelles et les carottes en tronçons de 3 cm également, puis chaque tronçon en lamelles. Les morceaux de légumes doivent avoir sensiblement la même taille pour cuire uniformément.

Mélangez dans un petit bol la sauce soja, le jus de citron et la fécule diluée dans 2 c à coupe d'eau.

Faites chauffer l'huile à feu vif dans une grande poêle ou un wok. Ajoutez l'ail, le gingembre, le piment et les tous les légumes (sauf les pousses de soja) et faites les sauter 5 minutes en remuant souvent. Les pois gourmands et l'oignon nouveau doivent devenir vert vif. Ajoutez la sauce et laissez épaissir quelques minutes, sans cesser de remuer pour bien enrober les légumes. Ajoutez enfin les germes de soja et remuez encore une minute, ils doivent également prendre une couleur plus vive (les miens ont cuit un peu trop longtemps et étaient un peu trop ramollis...). Servez parsemé de graines de sésame et accompagné de nouilles ou de riz (que vous pouvez également faire sauter avec les légumes).

mardi 24 juin 2014

En pause (mais plus pour longtemps!)

Mais non, mais non, ce blog n'est pas mort! Il est juste en repos forcé depuis quelque temps... Il faut dire qu'entre mon boulot, la préparation de mon permis de conduire (que je n'ai pas eu, ce serait trop beau sinon...), un déplacement professionnel surprise durant lequel je n'avais pas pris mon ordinateur (ni quoi que ce soit pour avancer mes divers DIY en cours d'ailleurs, ce que je regrette car ça m'aurait occupée le soir à l'hôtel...), mais aussi deux weekends prolongés à Bruxelles et à Barcelone (je vous en parlerai bientôt!), je n'ai pas vraiment pris le temps de venir ici...

Mais je reviens bientôt avec des recettes fraîches pour fêter l'été (argh déjà, j'ai l'impression que le printemps a commencé hier!), des articles de voyage donc, et un DIY super facile! A très vite!


jeudi 15 mai 2014

Linguine à la crème de butternut et oignons confits à la sauge

Il y a quelques jours, je faisais l'apologie du printemps et des beaux légumes verts qui avaient atterri dans mon panier. Et voilà que je vous mets sous le nez un bol de pâtes (attention, coming out : oui, je mange mes pâtes dans un bol. Voilà.) bien chaud, crémeux, bref un vrai plat cocooning d'automne. Non, je ne suis pas schizophrène. Mais la météo oui, en revanche (s'il fait beau là où vous êtes, sachez que je vous déteste envie!). Ajoutez à ça une réserve de courge constituée cet hiver que je n'ai toujours pas épuisée, et voilà comment ces pâtes se sont retrouvées dans mon assiette (enfin, dans mon bol!).

J'adore les pâtes. Et pas uniquement parce que c'est rapide et pas cher. Non, je les aime car on peut les cuisiner de plein de façons différentes (même si je les adore au point de les picorer natures, à même la passoire, quand la sauce finit de cuire... Une vraie psycho-pâte!), et elles s’accommodent avec tout ce qu'on a dans le frigo, ou presque! J'en cuisine quand je n'ai pas d'inspiration, ou bien quand j'en ai trop (oui, aussi incroyable que cela puisse paraître, c'est un problème chez moi...) et j'adore jouer avec les différentes formes! J'ai une préférence pour les linguine et les tagliatelles fraîches pour les pâtes longues, et pour les penne rigate, les tortiglioni, ou les farfalle pour les pâtes courtes (que je cuisine d'ailleurs souvent en gratin, tout comme les lasagnes et conchiglioni). Et je ne parle même pas des raviolis!

Les pâtes ont la réputation de faire grossir, mais je pense que le vrai problème se situe plutôt dans leur garniture. Noyées sous une montagne de crème, de lardons et de gruyère, ou sous n'importe quelle sauce trop riche, c'est sûr que ce n'est pas très diététique. En ce qui me concerne, je cuisine souvent mes pâtes avec une sauce à base de légumes mixés avec un peu de crème (végétale ou non) et de parmesan (ou de levure de bière pour la version vegan), une recette qui fait ses preuves avec un très grand nombre de légumes : courges (excepté la courge spaghetti), mais aussi chou fleur ou brocoli (je réserve souvent ces sauces à des gratins), champignons, asperges, fèves, artichauts, poivrons rôtis, courgette, aubergine, ... Bref, pour moi c'est un excellent moyen de vider mon frigo avec un plat inratable!


Pour 2 personnes :
- 250 g de linguine
- 1/2 courge butternut de taille moyenne, vidée, pelée et coupée en dés
- 1 gousse d'ail
- 2 cuillères à soupe de parmesan râpé ou de levure maltée
- crème fraîche fluide ou crème végétale
- 1 petit oignon, coupé en tranches
- quelques feuilles de sauge
- sel, poivre
- huile d'olive

Faites chauffer deux cuillères à soupe d'huile d'olive à feux très doux dans une poêle. Ajoutez les oignons et une pincée de sel et laissez cuire les oignons très doucement en remuant de temps en temps, jusqu'à ce qu'ils soient mous et dorés. Cette étape est un peu longue, ne soyez pas tenter d'augmenter le feu ou les oignons brûleraient. Ajouter le feuilles de sauge hachées (ou émiettées si elles sont sèches comme les miennes!)

Pour faire cuire la courge et la gousse d'ail, il y a deux possibilités : soit les faire rôtir au four, avec un peu d'huile d'olive, jusqu'à ce que les morceaux soient tendres ; soit se servir de a chaleur dégagée par la cuisson des pâtes pour faire cuire les légumes à la vapeur. Une fois les légumes cuits, les réduire en purée dans un robot, ajouter de la crème pour obtenir la consistance voulue. La sauce sera plus liquide avec les légumes cuits à la vapeur. Prévoyez aussi qu'on fera épaissir la sauce un peu plus tard. Ajoutez le parmesan/la levure, et rectifiez l'assaisonnement.

Faites cuire les pâtes, et arrêtez les à peine avant qu'elles ne soient al dente. Egouttez les en réservant un peu d'eau de cuisson. Sur feu doux, remettez les pâtes dans la casserole, ajoutez la sauce et remuez pour bien enrober les pâtes et faire épaissir la sauce. Allongez avec un peu d'eau de cuisson des pâtes si nécessaire.

Ajoutez les oignons, rectifiez l'assaisonnement et servez bien
chaud!