navigationmenu

mercredi 26 août 2015

Milan express

Eh bien, j'ai du mal à m'en tenir à mon planning de publication en ce moment! Cette fois ce n'est pas ma machine à coudre qui m'a accaparé mon temps libre, mais la série The Blacklist. Il faut dire que je me suis fixé un objectif un peu stupide : regarder l'intégralité de la saison 1 en une semaine, pour pouvoir regarder la saison 2 à la télé dès la rentrée (alors que je pourrais très bien la regarder en replay un peu plus tard...). J'en suis à peine à l'épisode 9, plus que 13 à voir avant ce soir... Mission impossible, dites-vous?






L'église de Saint-Mauricio, surnommée "la chapelle Sixtine de Milan", dont les murs sont recouverts de peintures.

Noé a sauvé des licornes! Mais à mon avis, il s'est trompé et il a pris deux mâles parce que l'espèce n'a pas perduré...

Mais bon, je serai plus productive à la rentrée, c'est promis! En attendant, voici le dernier article de ma série sur Milan, avec enfin des photos de la ville en elle-même. Sur les quatre jours qu'on a passés sur place, on en a passé seulement deux (enfin, un et demi avec le voyage retour) à visiter Milan en elle-même. Autant vous dire qu'on a essayé d'en faire le plus possible! Nous voilà donc à arpenter la ville en long, en large et en travers, à essayer de rayer de notre to-do list un maximum de choses. Ce n'est pas vraiment la meilleure façon de visiter une ville, j'en conviens, mais nous n'avions pas vraiment le choix cette fois.  De ce fait, je n'ai aucune recommandation à vous donner, si ce n'est de mieux prévoir votre séjour que nous, et donc de réserver vos visites bien avant de partir si vous le pouvez (surtout pour a Cène, prise d'assaut jusqu'en 2177 environ...). Oh, et de tester toutes les glaces qui croisent votre chemin!









En plein milieu de la journée, terrassés par la chaleur, nous nous sommes réfugiés dans le musée de sciences et technologies. Un musée qui n'était pas au goût de tous, mais qui avait le mérite de se trouver sur notre route, calculée au mètre près. Si vous comptez le visiter, consacrez-lui une journée entière car il est gigantesque!








Les détails des sculptures sont incroyables, et on ne retrouve pas deux fois la même scène!




Mes coups de coeur : monter sur le toit du Duomo au coucher de soleil (vu le nombre de photos, on s'en doutait à peine...), louer un vélo pour se promener sur les Navigli (les canaux au sud de la ville), très animés le dimanche, et les délicieux biscuits de la pâtisserie Panarello à deux pas de notre appartement!

 











Et voilà, c'est la fin de cette série su Milan, j'espère que ça vous a plu! En tout cas moi j'ai adoré me replonger dans ces souvenirs,  et je suis très contente d'avoir fait du tri dans mes photos! Je trouve que certaines sont vraiment réussies et je compte bien les imprimer et en faire un album! A bientôt pour une recette estivale (car oui, l'été ne s'arrête pas en septembre!).

mercredi 19 août 2015

L'Exposition Universelle de Milan

Plus d'une semaine sans poster, alors que je vous avais promis la suite de mes aventures milanaises... Serais-je à nouveau en vacances? J'aimerais bien, mais en réalité, j'ai délaissé un peu ce blog au profit de ma robe Bettine, que je vous montrerai bientôt. Maintenant qu'elle est finie, retour en Italie!








Rituel de voyage n°1 : se prendre en photo dans un miroir

L'événement impossible à manquer à Milan cette année, c'est l'Exposition Universelle. Je dois vous avouer que quand on a commencé à réfléchir à la destination de notre voyage, on ne savait même pas qu'elle avait lieu. Si nous avons choisi Milan, c'était surtout pour sa proximité avec Grenoble (et aussi parce qu'Amsterdam et Dublin, c'était trop cher!), il était donc possible d'y aller en voiture, ce qui nous coûterait moins cher que des billets d'avion ou de train pris au dernier moment (car il faut bien préciser qu'on a organisé le voyage à peine quelques semaines avant de partir, tant on a traîné sur le choix de la destination!).







Heureusement, Saint Google nous a appris l'existence de l'Expo, ce qui nous a conforté dans notre décision, et a peut-être même un peu consolé ceux dont Milan n'était pas le premier choix. Une Exposition universelle, c'est pas un truc qu'on voit tous les jours, alors on était bien obligés d'y passer une journée, même si ça raccourcissait d'autant le temps de visite de la ville. Comme pour le lac de Côme, j'étais un peu sceptique, je me demandais si ce serait vraiment intéressant (pourtant, l'obsédée de bouffe que je suis aurait du être immédiatement emballée par le thème : "Nourrir la planète, énergie pour la vie"), mais je me disais aussi que je ne pouvais pas manquer cette occasion. Alors, est-ce que ça vaut vraiment le coup, cette exposition?









Je suis un peu mitigée dans ma réponse, mais je ne peux assurément pas dire que non. Rien que pour l'architecture des pavillons, ça vaut le déplacement. Par contre, la qualité des expositions est variable selon les pays. Le Vietnam a par exemple un pavillon magnifique en bambou et en verre, mais présente à peine quelques costumes et objets traditionnels à l'intérieur, et pourtant, ils ont de quoi dire au sujet de la bouffe là bas! Après réflexion cependant, j'ai réalisé que le thème "Nourrir le monde" pouvait paraître bien ambitieux pour certains pays qui ont déjà du mal à se nourrir eux-mêmes, et j'ai trouvé appréciable le fait qu'ils soient tout de même présents pour nous faire découvrir leur culture. Au final, c'est une vraie chance de voir l'artisanat de tous ces pays, que je n'aurai peut-être malheureusement pas le temps de visiter au cours de ma vie. Il y a aussi des pavillons qui ont l'air très "sponsorisés" par les diverses entreprises du pays, ce qui donne un petit effet de brainwashing pas très agréable (oui, Chine et Malaisie, c'est à vous que je parle!).










#passioncanards partout où je vais

D'autres pavillons sont en revanche très impressionnants et originaux, comme celui de la Corée, immense et immaculé, à la pointe de la technologie (les futurs maîtres du monde sont les Coréens, je vous le dis!), ou de l'Autriche, qui a reconstitué une mini-forêt qu'il est très agréable de traverser! Certains sont très informatifs et axés sur le futur de l'agro-alimentaire dans le monde, comme celui de la France (très bien fait et pas du tout prétentieux) ou celui des Etats-Unis, ou bien présentent les plats traditionnels et les différentes agricultures et enjeux agro-alimentaires du pays, comme le Qatar ou le Maroc. Petite déception, certains "clusters" autour des thèmes tels que le riz, les épices, le chocolat etc, étaient encore fermés car l'Expo n'avait ouvert que depuis une quinzaine de jours lorsque nous y sommes allés. De toute façon, j'ai été plutôt déçue par le cluster du riz, qui présentait certes beaucoup d'infos sur cette céréale, mais uniquement sous forme de panneaux informatifs, comme dans un musée. Il manquait un peu un aspect "pratique" à mes yeux, bien que je ne saurais pas dire sous quelle forme il devrait se présenter. J'ai donc parcouru quelques autres clusters (à moitié vides, je vous le rappelle) assez rapidement. De toute façon, à la fin de la journée, mon cerveau avait emmagasiné tellement d'informations que je n'en pouvais plus, et lire d'immenses panneaux informatifs en anglais devenait une vraie torture!







Est-ce qu'on peut vraiment faire le tour de l'Expo en une journée? Je ne pense pas, à moins d'adopter une stratégie extrêmement minutée. Les plus gros pavillons (USA, Allemagne, Japon entre autres) sont pris d'assaut et il faut parfois faire près d'une heure de queue pour y entrer. Nous n'avons pas été très malins car nous avons pris les pavillons comme ils venaient, en partant de l'entrée (et en suivant donc le même circuit que tout le monde!), et lorsque nous sommes arrivés au milieu de l'esplanade, là où se situent les pavillons les plus intéressants, il y avait déjà beaucoup de queue. J'ai donc l'impression d'avoir surtout vu les petits pavillons, ou en tout cas ceux au contenu le moins riche, à quelques exceptions près. Ce n'est que le soir, à partir de 20h, que l'expo commence à se vider et qu'il est possible de voir un peu plus de choses, mais on n'a évidemment plus le temps de faire un tour complet à cette heure-ci! (pour info, l'expo ferme à 23h, mais de nombreux pavillons refusent les visiteurs après 21h). Je pense que la meilleure stratégie est de se rendre dès le début de la journée dans les plus gros pavillons, et de flâner ensuite parmi les plus petits. Attention tout de même, ne manquez pas le pavillon du Brésil à l'entrée, qui montre de nombreuses plantes locales (je ne vous cache pas que j'avais envie d'embarquer avec moi des plants de patate douce et d'ananas!), mais surtout qui propose aux visiteurs de faire du trampoline au dessus du pavillon! En fin de journée, lorsque la nuit est tombée, revenez vers l'arbre lumineux au centre de l'Expo pour un spectacle haut en couleurs. Quant au spectacle du Cirque du Soleil, je ne peux pas vous renseigner là dessus car il a été annulé le soir où nous y étions, à cause de la pluie (vous pouvez voir sur les photos à quel point le temps était radieux... La traversée de l'esplanade centrale à 22h sous des trombes d'eau et avec un vent à décorner les boeufs restera à jamais gravée dans ma mémoire!)







Pour finir, la question qui nous intéresse tous : que vaut la nourriture sur place? Avoir l'opportunité de tester des plats traditionnels de tant de pays, voilà qui devrait être une véritable aubaine pour moi, mais à ma grande honte, je dois vous avouer que j'ai à peine goûté à ce qui était proposé. Par peur de nous retrouver face à des trucs pour touristes ultra chers, nous avions prévu un pique nique, et je dois admettre que je l'ai un peu regretté. J'ai tout de même grignoté un gâteau slovène par-ci, une brochette de riz laotienne par là, et bien sûr une délicieuse gelato, pour finir la journée sur une succulente pizza margherita (eh oui, on avait prévu un seul pique nique, sans penser que nous resterions si tard le soir!), et je dois dire que tout ce que j'ai goûté était délicieux! J'ai juste regretté le manque de petits snacks pas chers de la sorte, la plupart des pavillons proposant des plats complets pour le midi, impossible donc de goûter à tout à moins d'avoir un appétit d'ogre (et un budget extensible!). Autre déception : le pavillon thaïlandais, qui ne proposait que des barquettes de plats micro-ondables, alors que la gastronomie de ce pays est si fabuleuse! Le pavillon Coréen m'a donné faim en revanche!







En bref, une visite qui m'a laissée un peu sur ma faim si j'ose dire, mais parce que nous ne l'avions pas suffisamment planifiée. Je doute de pouvoir retourner à L'Expo d'ici sa fin, le 31 octobre, mais j'aimerais en avoir l'opportunité! En tout cas, si ça vous tente, dépêchez-vous d'aller y faire un tour, et surtout ne prévoyez pas votre pique nique! Et pour ceux qui y sont allé, quels ont été vos pavillons préférés?